Asymétrie conditionnelle et asymétrie spontanée des progressions harmoniques Le rôle des dissonances dans la cristallisation de la syntaxe harmonique tonale, c. 1530-1745
Auteur : 
GUILLOTEL-NOTHMANN Christophe
Langue : 
Français
Date de soutenance : 
09 décembre 2013
Directeur de recherche : 
Nicolas Meeùs
Directeur de recherche 2 : 
Hermann Danuser
Ecole doctorale : 
Ecole doctorale V: Concepts et langages
Partenaire de recherche : 
HUMBOLDT-UNIVERSITÄT ZU BERLIN- PHILOSOPHISCHE FAKULTÄT III
Partenaire de recherche : 
Laboratoire de recherche Patrimoines et Langages Musicaux
Discipline (classification Dewey) : 
Musique
Résumé : 
La théorie des vecteurs harmoniques a mis en évidence l’asymétrie des progressions harmoniques comme l’une des caractéristiques saillantes du langage harmonique tonal. Cette étude fournit des éléments d’explication à ce phénomène en déterminant d’un point de vue théorique et empirique l'évolution des rapports entre les contraintes contrapuntiques – notamment le traitement des dissonances – et l’asymétrie des progressions. La lecture des traités allemands de la période 1548-1745 cerne le phénomène de la dissonance dans sa dimension technique et rhétorique, établit des liens avec les théories de la cadence et de la triade, et aborde les principes sémiologiques, cognitifs, esthétiques et philosophiques qui sous-tendent l'origine de l'asymétrie. Afin de cerner l'évolution des rapports de corrélation et de causalité entre asymétrie des progressions et dissonances d'un point de vue empirique, l'étude procède à l’analyse contrapuntique et harmonique d’un corpus de madrigaux de la période 1530-1638. Ces analyses statistiques, assistées par ordinateur, examinent d'un point de vue synchronique et diachronique les liens entre l'asymétrie totale et l'asymétrie associée aux dissonances, explorent les rapports entre sémantique et syntaxe verbale et musicale, et s'interrogent sur les liens entre l'asymétrie des progressions et les autres caractéristiques de la syntaxe harmonique, notamment le rythme harmonique, la morphologie des accords et les phénomènes de polarisation.
Abstract : 
The theory of harmonic vectors identifies the asymmetry of root progressions as one of the most outstanding characteristics of tonal harmonic language. This study aims at explaining this phenomenon by defining, from a theoretical and empirical point of view, the evolution of the relationship between contrapuntal constraints – including the treatment of dissonance – and the asymmetry of root progressions. The reading of German treaties from 1548 to 1745 helps to consider the phenomenon of dissonance in its technical and rhetorical aspects, establishes links with the theories of cadence and triad, and investigates the semiotic, cognitive, aesthetic and philosophical principles that underlie the origin of asymmetry. In order to determine the evolution of correlation and causality between the asymmetry of root progressions and the treatment of the dissonance from an empirical point of view, this study will exploit the analysis of the counterpoint and harmony of a corpus of madrigals from 1530-1638. This computer-assisted statistical analysis aims at examining, form a synchronic and diachronic point of view, the links between the overall asymmetry and the asymmetry associated with dissonances. It explores the relationship between verbal and musical semantics and syntax and investigates the bonds between the asymmetry of root progressions and other characteristics of the harmonic syntax, including harmonic rhythm, morphology of chords and phenomena of polarization.
Mots-clés : 
syntaxe harmonique
Mots-clés : 
- théorie des vecteurs harmoniques
Mots-clés : 
- asymétrie des progressions
Mots-clés : 
- madrigal italien
Mots-clés : 
- théorie musicale germanique, 16e, 17e et 18e siècles
Mots-clés : 
- analyse musicale
Mots-clés : 
- sémiologie de la musique
Mots-clés : 
- linguistique
L'utilisation de cette œuvre est soumise à l'autorisation expresse de son auteur et de l'université. Seule la consultation des fichiers fournis au téléchargement est autorisée ; l'impression, la modification, la réutilisation, la redistribution, la copie, par quelque moyen que ce soit, sont strictement prohibées. Toute citation doit se conformer au principe de brièveté et mentionner clairement l'auteur et la source de l'œuvre première, y compris l'université de soutenance, pour relever du régime de l'exception au droit d'auteur.
Permalien :
Mots clés